Accueil

 Le centre

 La réserve

 

- statut

 

- réserve

- marine
- terrestre

- espèces

Album photo  
Nos activités  
La Guadeloupe  
Packages  
Les sites   

  Contact  
Tarifs  
   
 

 

 

 
   
   

La réserve naturelle du Grand-cul-de-sac Marin

Unités écologiques terrestres

 

La forêt marécageuse d’eau douce

Cette forêt fait suite à la mangrove dans les endroits qui demeurent inondables mais hors d’atteinte de la marée, le long des cours d’eau et dans les plaines côtières. La végétation, plus diversifiée qu’en mangrove, est dominée par le Mangle médaille Pterocarpus officinalis appelé encore « Sang-dragon » à cause de sa sève rougeâtre, propre au bassin des Caraïbes.

 

Les formations herbacées inondables

La superficie protégée est de 300 ha.

- Les marais saumâtres

Ces marais sont situés à la périphérie de la mangrove et précèdent souvent la forêt marécageuse. La végétation est caractérisée par des herbes hautes d’environ deux mètres de haut et denses.

- Les marais d’eaux douces

Ces marais se développent sur des sols non salés et gorgés d’eau, constitués de racines noyées dans un matériau fluide. Les sols sont très mouvants et la hauteur d’eau importante.

-Les prairies humides pâturées

Elles constitues les biotopes les plus en amont du système d’arrière mangrove. Elles se développent sur des sols argileux très compact et hydromorphes, submergés en période pluvieuse et fortement desséchés durant le carême.

 

                                                              La mangrove

La mangrove est un milieu naturel lié à la présence permanente d’une nappe aquifère très proche de la surface du sol recouvert d’une flore assez particulière constituée de palétuviers. Ces arbres ont la caractéristiques d’évoluer dans un milieu inondé, constamment ou par période, par de l’eau salée ou saumâtre.

En Guadeloupe, cinq espèces de palétuviers façonnent trois paysages se succédant depuis le bord de mer vers l’intérieur des terres en fonction de la topographie et de la salinité du sol : la mangrove arbustive, la mangrove haute et les peuplement périphériques.

La mangrove transforme en matière vivante végétale (le bois et les feuilles des arbres) l’eau et les sels minéraux provenant des eaux de ruissellement. Cette matière végétale sert ensuite de nourriture à de nombreux organismes vivants, eux même sources de nourriture pour les animaux marins (Poissons, Langouste, Crustacés). La mangrove a été particulièrement touchée par le passage de l’ouragan Hugo en septembre 1989, qui a provoqué la mort d’un grand nombre d’arbres.

L’importance écologique de ce milieu est du à son rôle de frein à l’érosion côtière, de filtre dans la dynamique des apports terrestres à la mer, de source importante de production végétale et d’abri qu’il offre à une faune variée.

 

 

 

[Accueil]  [Le centre de plongée]  [Nos activités]  [Sites de plongée]  

[Tarifs]  [La Guadeloupe]  [Album photo]  [Les promo.] [Contact]