Accueil

 Le centre

 La réserve

 

- statut

 

- réserve

- marine
- terrestre

- espèces

Album photo   

Nos activités  
 La Guadeloupe  
 Packages  
Les sites   
Contact  
 Tarifs  
   

La réserve naturelle du Grand-cul-de-sac Marin

Unités écologiques marines

 

Les formations coralliennes

Le Grand cul-de-sac Marin est une baie située entre la Grande-Terre et la Basse-Terre. A l’intérieur de cette baie abritée, s’est développée une barrière récifale qui est une des plus importantes des Petites Antilles.

La zonation des peuplement coralliens est typique des récifs coralliens de la zone Caraïbe.

Les formations coralliennes ainsi que les herbiers de Phanérogames marines jouent un rôle d’indicateur de qualité écologique, compte-tenu de la richesse des formes de vie benthique et pélagique associées. Ces écosystèmes sont fragiles et doivent être protégés des menaces de pollution et de l’impact des activités humaines.

 Les herbiers de Phanérogammes marines

Les herbiers sont composés de Phanérogames marines qui se développent dans les eaux côtières peu profondes des mers tropicales et tempérées. Ce sont des plantes à fleur et à systèmes racinaires.

Ces herbiers ont une importance écologique primordiale pour le lagon. Ils sont des oxygénateurs de l’eau de mer.

Ils contribuent au maintien d’une bonne clarté des eaux et ralentissent les courants. Les herbiers sont occupés par une faune riche et variée.

Cet écosystème est menacé, dans les régions tropicales par les ouragans et les activités humaines (aménagements des littoraux, chalutage, extraction, pollution, ancrage...).

 

 

 

La faune

L’avifaune est particulièrement intéressante dans la Réserve Naturelle : des oiseaux de mer (Sternes, Frégates, Pélicans bruns), de milieux d’eau douce (Poules d’eau, Martins pêcheurs) ou terrestres (Passereaux), sédentaires ou migrateurs.

La forêt abrite un grand nombre d’oiseaux insectivores dont le Pic de la Guadeloupe (Malanerpes herminieri), espèce endémique de l’île.

C’est en bordure de mangrove, dans les zones humides et inondées peu profondes (vasières et salines) que l’on observe la plupart des espèces, qui y trouvent une nourriture très abondante sous forme de crustacés, coquillages, mollusques et petits poissons.

Escale occasionnelle des oiseaux migrateurs d’Amérique du Nord, ce milieu riche accueille quelques espèces en carême et en hivernage (Grand Héron, Balbuzard, Chevalier ...).

Parmi les Mammifères, le Racoon Procyon minor, fréquente également ces lieux où il se nourrit de crabes, de poissons et d’œufs.

En milieu marin, lmise à part les très nombreuses de poissons (Diodon, Mombin, Ange, Perroquet, Chirurgien, Coffre, Mérous) et d’invertébrés (Oursins, Lambis, Étoiles de mer ...), les animaux les plus remarquables restent les tortues marines qu’il est de moins en moins rare de rencontrer.

Il ne faut pas oublier la place très importante occupée par les coraux et les gorgones qui peuplent les fonds sous-marin.

 

[Accueil]  [Le centre de plongée]  [Nos activités]  [Sites de plongée]  

[Tarifs]  [la réserve]  [La Guadeloupe]  [Les promo.] [Contact]