Accueil

 Le centre

 La réserve

 

- statut

 

- réserve

- marine
- terrestre

- espèces

 Album photo  

Nos activités  
La Guadeloupe  
Packages  
Les sites   
Contact  
Tarifs  
 
 

 

 

 

 

 

 

 

La réserve naturelle du Grand-cul-de-sac Marin

Statut

 

Statut actuel et limite du site

 - La Réserve Naturelle du Grand cul-de-sac Marin a été créée par le décret ministériel N° 87-951 du 23/11/1987.

-Le gestionnaire est l’établissement public Parc National de la Guadeloupe depuis 1991.

- La création de la Réserve Naturelle du Grand cul-de-sac Marin s’est faite en partenariat avec de nombreux organismes (ONF,UAG,DRAE,AFFMARS,INRA,Ministère de l’Environnement, Collectivitésl ocales) et les organisations de Marins pêcheur de Guadeloupe.

- Un comité consultatif, composé des représentants des communes concernées, des administrations, des propriétaires et usagers, des associations de protection de la nature etc, est chargé de surveiller le bon fonctionnement de la Réserve et de proposer les mesures nécessaires à l’aménagement, l’animation et la réglementation.

La Réserve Naturelle est située en partie sur les territoires des communes de Sainte-Rose, du Lamentin, des Abymes, et de Morne-à-l’eau.

Elle occupe 2115 ha de mer territoriale et 1622 ha de formations forestière ou herbacées littorales. Elle est éclatée en 6 pôles qui chacun associe des milieux marins et terrestres : îlets à Christophe, de Carénage, de la Biche, à Fajou, l’estuaire de la Grande rivière à Goyaves et les mangroves des marais des Abymes.

 

La Réserve Naturelle du Grand cul-de-sac Marin abrite la majorité de la faune corallienne et 60% des gorgones des Antilles françaises.

 

 

 

 

Intérêt de la réserve

La réserve naturelle du Grand cul-de-sac Marin constitue un réservoir de biodiversité.

La juxtaposition des trois écosystèmes que sont la mangrove, les herbiers de phanérogames marines et les récifs coralliens, bien que fréquente dans la Caraïbe, est remarquable dans le Grand cul-de-sac Marin.

La faune ichtyologique de la Réserve Naturelle, est d’autant plus riche qu’elle bénéficie de la présence de ces trois milieux.

La mangrove est représentée par la mangrove proprement dite, la forêt marécageuse d’eau douce et les formations herbacées inondables. Cette représentation n’est pas unique dans les Petites Antilles. Cependant, les superficies de la forêt marécageuse d’eau douce, du Grand cul-de-sac Marin restent tout à fait exceptionnelles au niveau de la caraïbe.

Dans les milieux humides du littoral se trouvent le Pic de la Guadeloupe Melanerpes herminieri qui est la seule espèce d’oiseau endémique à la Guadeloupe. C’est aussi le seul Pic sédentaire des Petites Antilles.

Les îlets de Carénage sont des lieux favorables à la nidification de sternes dont une est endémique à la Caraïbe. Il s'agit de la petite Sterne Sterna antillarum.

 

[Accueil]  [Le centre de plongée]  [Nos activités]  [Sites de plongée]  

[Tarifs]  [La Guadeloupe]  [Album photo]  [Les promo.] [Contact]